News

Télédentisterie : avenir de la médecine dentaire ou simple phénomène de mode

On 18th Oct 2017
Image

L’ère du numérique a sonné et tous les domaines sont concernés. Le secteur dentaire n’en est en aucun cas dispensé. En plus des dernières innovations qui font tous les jours leur entrée sur le marché et investissent les cabinets dentaires, un phénomène se profile lentement mais surement à l’horizon : celui de la télédentisterie.

Et comme pour tout nouveau phénomène, les critiques ne se font pas attendre.
Une sorte de scepticisme, voire même de résistance est décelée chez certains praticiens qui trouvent que cela ne revêt d’aucun intérêt pour leur quotidien alors que pour d’autres on est quasiment face au franchissement d’un cap dans l’univers de la médecine dentaire.

Télédentisterie, c’est quoi au juste ?

La télédentisterie est le recours à l’utilisation des nouvelles technologies de communication comme Internet, les smartphones ou la vidéoconférence pour pouvoir assurer aux patients une accessibilité aux consultations et ce à distance. Le but étant que chacun puisse bénéficier de ces soins même s’il ne lui est pas possible de se déplacer dans un cabinet dentaire.

Tout comme pour ce qui est de la télémédecine, elle repose sur 5 actes en particulier : la télé expertise, la téléconsultation, la télésurveillance médicale et la téléassistance médicale. 1,2

En France, l’ARS (Agences Régionales de Santé) a décidé de financer une expérimentation de télémédecine bucco-dentaire en collaboration avec l’hôpital public de Montpellier sur le traitement d’environ 800 patients.

Cette action sous le nom de « e-dent » a été très concluante et a connu un tel succès qu’elle a reçu le Trophée Télémédecine dans le cadre des Trophées 2014 de la e-santé.3
Outre atlantique , une étude réalisée il y a plus de huit ans a montré que les systèmes de télédentisterie sont d’un grand intérêt dans certaines situations et structures comme les écoles , les maisons de repos et centres pénitenciers , là où l’accès au dentiste n’est pas évident et où il existe un véritable besoin.4

Quels sont réellement les besoins en Télédentisterie ?

La télédentisterie est une suite logique de ce qui a été fait ultérieurement en médecine générale pour le traitement et la prise en charge des urgences surtout cardiovasculaires avec la télécardiologie qui a permis le monitorage à distance des pacemakers et défibrillateurs automatiques implantables.

Dans certaines situations d’urgence, la télédentisterie s’avère d’une grande importance aussi. En effet, sa nécessité est double : diminuer les temps d’attente pour les diagnostics et guider les patients sur l’urgence des traitements.

Grâce aux vidéos enregistrées par une infirmière à l’aide d’une caméra numérique intrabuccale, le chirurgien – dentiste sera apte à lire et analyser des vidéos relatives à la maladie du patient.

Quelles sont les limites de la télédentisterie ?

Tout d’abord, il y a le coût. Bien loin des soins conventionnels, les soins à distance coûtent cher. Le financement se fait généralement par les structures publiques surtout lorsqu‘il s’agit d’une action à grande échelle et cela n’est pas toujours évident à cause du système de priorisation.

Ensuite, il y a la confidentialité des données qui est aussi sans doute l’une des limites ultimes de la télédentisterie puisqu’elle doit impérativement être respectée et c’est vrai que dans de telles conditions, ce n’est pas toujours évident.

Il y a aussi l’aspect administratif qui reste encore un problème pour les personnes souhaitant investir dans le domaine et les questions juridiques encore mal maîtrisées sur le sujet ralentissent grandement le processus.

Au jour d’aujourd’hui, Il est plus que temps de commencer à avoir une vision différente de la dentisterie et créer de nouveaux modèles de prestation de soin adaptés surtout pour les membres les plus vulnérables de la société.

Le but étant de diminuer les écarts d’accès au traitement entre les patients pour des raisons géographiques ou institutionnelles.

Dans un futur proche, il serait même judicieux d’intégrer un cycle d’apprentissage de cette nouvelle forme de dentisterie dans la formation initiale des étudiants en chirurgie dentaire.

Source :

1-Art L6316-1 du Code de la Santé Publique
2-Décret n° 2010-1229 du 19 octobre 2010
3- N. Giraudeau a, ? , J. Valcarcel b, H. Tassery b, B. Levallois b, F. Cuisinier b, P. Tramini c, F. Vialla a
Projet e-DENT : téléconsultation bucco-dentaire en EHPAD – 19/06/14.
Doi : 10.1016/j.eurtel.2014.04.005
4-University of the Pacific. “‘Virtual dental homes’ prove safe, effective, shows six-year California Study: Teledentisry can bring dental care to people who lack it. ScienceDaily, 2 August 2016.